Blogue

AccueilÀ la découverte de l'OutaouaisPortrait agricole régionale de la production animale

Portrait agricole régionale de la production animale

En 2007, environ 82 % des fer­mes en Outaouais enregistrées au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) faisaient l’élevage d’animaux, soit des bovins de boucherie, des bovins laitiers, des moutons, chèvres et autres.

Du groupe, l’élevage de vache-veau do­minait avec 65 % des exploitations agri­coles.

Bien que ce secteur soit le plus important dans la région, il est en décroissance de­puis quelques années au profit d’autres productions. En 2007, les recettes en­registrées par les fermes de vache-veau représentaient 41 % des revenus agricoles de la région de l’Outaouais alors qu’en 2000, c’était 43 %. « La demande pour cette viande a at­teint sa maturité. La consommation de viande de boeuf diminue depuis quelques années. Il y a une certaine évolution au niveau de la viande consommée. Pour le moment, ça se traduit peu chez les pro­ducteurs vache-veau qui ont encore des débouchés pour leurs animaux » expli­que Christine Dion du MAPAQ.

Autres productions

Tout comme la production de vache-veau, la production laitière aussi est en baisse. En 2007, 11 % des entreprises s’y adonnaient alors que sept ans aupa­ravant, c’était 14 %. Cette pratique rapporte tout de même 25 millions de dollars à l’Outaouais, ce qui représente 27 % des recettes agricoles. Les autres secteurs, comme la production ovine, chevaline et l’élevage de cervidés, de grands gibiers, de porcs, de volaille et d’autres animaux sont présents dans environ 13 % des fermes, alors que le secteur n’arrête pas de croître. Par exemple, le nombre de brebis a augmenté de 40 % depuis les années 2000. L’élevage de grands gibiers tels que le bison, le cerf rouge et le san­glier a aussi fait son apparition.

Produits non traditionnels

En Outaouais, nous re­trouvons également plusieurs fermes qui viennent diversifier l’économie régionale en élevant des poulets et des dindes, des sangliers, des bisons et des brebis laitières.

En 2007, ces entreprises étaient au nombre de 106 en Outaouais et engen­draient des revenus de 7,3 millions de $, comparativement aux fermes d’élevage de bovins qui étaient 607 et généraient 37,5 millions de $ par année.

La MRC de Papineau est celle qui rapporte le plus d’argent à la région avec 28,5 millions de dollars, suivi de la MRC du Pontiac avec 27,8 millions et la MRC des Col­lines-de-l’Outaouais avec 16,2 millions. La MRC de la Vallée-de-la-Ga­tineau et la Ville de Gatineau sont bonnes dernières avec des recettes respectives de 12,9 et 5,3 millions de $.