Capsules santé

 

  • QU’EST-CE QUE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE?: L’insécurité alimentaire est associée à l’utilisation plus ou moins régulière de services offrant une aide alimentaire d’urgence.8

    En partant d’une situation de sécurité alimentaire où aucun ou un seul signe de difficulté d’accès à des aliments en raison du revenu peut exister, trois catégories d’insécurité alimentaire sont distinguées par les chercheurs :

    a) Chez les personnes en situation d’insécurité alimentaire modérée, on retrouve des signes qui indiquent que la qualité ou la quantité des aliments consommés est compromise à cause du manque d’argent;
    b) Chez les personnes en situation d’insécurité alimentaire grave, on retrouve des signes de réduction de l’apport alimentaire et de perturbation des habitudes alimentaires comme des repas sautés, une consommation réduite d’aliments et, à l’extrême, la privation de repas pendant une journée complète ou plus;
    c) Quant à l’insécurité alimentaire marginale, elle désigne les ménages qui indiquent lors de l’Enquête sur la santé des collectivités canadiennes (ESCC) avoir des craintes ou des obstacles pour accéder à des aliments en raison du revenu. L’insécurité alimentaire marginale est une catégorie récemment proposée, pour pallier à des limites signalées par certains chercheurs. Ces limites seraient associées à une sous-estimation de l’insécurité alimentaire.

  • LES INTERVENTIONS POUR LUTTER QU'ON L'INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE: Dans un contexte d’insuffisance de programmes sociaux, de nombreuses initiatives issues du secteur communautaire émergent. Certains chercheurs distinguent deux types d’interventions : a) les traditionnelles comme les banques alimentaires qui répondent au besoin urgent de nourriture ; b) les alternatives comme les jardins communautaires et les cuisines collectives qui sont orientées vers l'intégration sociale et le développement de réseaux d'entraide.

  • L’agriculture soutenue par la communauté (ASC), communément appelée « réseau de fermiers de famille » au Québec, est un partenariat direct entre les producteurs et consommateurs qui s’engagent à financer une partie du budget d’opération de la ferme afin de que les fermiers puissent produire et ensuite partager les récoltes avec les membres.  Ainsi, les risques et récompenses sont partagés au sein de la communauté.

     L’agriculture soutenue par la communauté (ASC), ’ au Québec, permet de relier des citoyens (abonnés) à des fermes locales ayant des pratiques respectueuses de l’environnement. On devient abonné d’une ferme en achetant une part de récolte à l’avance. Les fermes maraîchères participantes livrent les paniers chaque semaine, à un point de livraison dans votre quartier ou à votre emplacement de travail.

  • LES CUISINES COLLECTIVES: Parmi les 41 organismes membres de la TCFDSO https://tcfdso.org/membres/, plusieurs offrent des activités de cuisines collective dans leur programmation (http://www.rccq.org/fr/a-propos/quest-ce-quune-cuisine-collective/). Il y a actuellement 1400 groupes de cuisine collective (CC) en action au Québec et 65 en Outaouais. Les CC de l'Outaouais rejoignent 600 familles (une dizaine de participants par cuisine). 

  • LES DÉSERTS ALIMENTAIRES: Les déserts alimentaires sont définis comme des « régions où les populations vulnérables ont peu d'accessibilité géographique à des aliments nutritifs ». Par contre, les marais alimentaires sont « des régions à faible statut socio-économique où on observe une accessibilité géographique élevée à des aliments non nutritifs », autrement dit, on y retrouve de nombreux commerces offrant des aliments riches en lipides et en calories.15
  • Saviez-vous que 47% du gaspillage alimentaire se fait à la maison, les québécois gaspillant en moyenne 180 kg de nourriture par année?
  • Saviez-vous que les Canadiens gaspilleraient en moyenne par année l’équivalent de 400$ par personne? Pour une famille de 4 personnes, on parle de 1 600$ annuellement
  • Saviez-vous que près de 50 tonnes d’aliments ont été recueillis auprès de producteurs de l’Outaouais par l'Escouade Anti-gaspillage alimentaire depuis 3 ans pour être redistribués à 53 organismes communautaires en Outaouais? Vous pouvez vous aussi participer aux différentes activités à titre de bénévole. Pour plus d'information, visitez leur page Facebook.
  • Saviez-vous qu’il est possible de réduire le gaspillage alimentaire en consommant des coupes de viande qui sortent de l’ordinaire
  • Saviez-vous que, correctement entreposés, certains aliments comme les courges, les pommes de terre ou les carottes peuvent se conserver des mois. Pour des trucs de conservation, n’hésitez pas à demander à votre producteur. 
  • Saviez-vous qu’une façon toute simple de réduire le gaspillage alimentaire à la maison est de prévoir vos menus de la semaine?
  • Saviez-vous que le beurre et la margarine contiennent 80% de matières grasses? Cependant, les matières grasses du beurre proviennent du lait et celles de la margarine d’huiles végétales. Ainsi, comme le cholestérol est une matière grasse d’origine animale, il y en a seulement dans le beurre.
  • Saviez-vous que chez les adultes, il est recommandé de cumuler quotidiennement 30 minutes d’activité physique? À défaut de 30 minutes en une seule occasion, il est possible de fragmenter les occasions en diverses périodes pourvu que le cumul équivaille à 30 minutes.
  • Saviez-vous que l’acide ascorbique, mieux connu sous le nom de vitamine C, tire son nom du fait qu’elle permet de traiter et prévenir le scorbut?
  • Saviez-vous que pour combler nos besoins quotidiens en vitamine C (75 à 90 mg), il suffit de consommer : 1 tasse de jus d’orange OU 1 tasse de fraises OU 1 tasse de brocoli OU 1 ½ tasse de jus de légumes?
  • Saviez-vous que le fer joue un rôle crucial au niveau du transport de l’oxygène dans notre sang? Dans notre alimentation, il existe deux types de fer, soit le fer hémique (d’origine animale) et le fer non-hémique (d’origine végétale). Le fer hémique est très bien absorbé par notre organisme tandis que le fer non-hémique est mieux absorbé en présence de vitamine C.
  • Saviez-vous que l’industrie alimentaire fournit de l’emploi à plus de 480 000 personnes au Québec?
  • Saviez-vous que jouer dehors est probablement le facteur le plus déterminant de l’adoption d’un mode de vie physiquement actif? Le temps passé à l’extérieur durant l’enfance est en effet fréquemment le point commun chez les adultes qui ont un mode de vie physiquement actif.
  • Saviez-vous que le logo Aliments du Québec se veut un repère incontournable pour reconnaître un aliment produit ou transformé au Québec?
  • Saviez-vous que les bienfaits reliés à un mode de vie physiquement actif ne se limitent pas uniquement à la santé physique? De nombreux bénéfices sont également observés sur les plans psychologique, social et mental de même qu’au niveau de la concentration, du rendement scolaire chez les enfants.
  • Saviez-vous que l’utilisation d’un bouillon maison dans une recette plutôt qu’un bouillon acheté permet de réduire et de mieux contrôler la quantité de sodium dans la recette? En diminuant le sodium, on diminue les risques d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.
  • Saviez-vous que puisqu’ils contiennent de 85 à 95% d’eau, une consommation quotidienne de fruits et de légumes permet de rester bien hydraté pour toute la journée, et ce même en temps chaud?
  • Saviez-vous qu’Aliments du Québec certifie 13 000 aliments produits ou transformés au Québec?
  • Saviez-vous que notre corps rejette chaque jour environ 2,5 litres d’eau? Lors de la pratique d’un sport, cette quantité est encore plus importante. Il importe donc de bien s’hydrater, surtout avec de l’eau. Les boissons énergisantes et l’alcool ont même l’effet contraire, puisqu’elles déshydratent le corps.
  • Saviez-vous que jeûner ne purifie pas le corps? En effet, l’utilisation de nos réserves pendant un jeûne amène la création de substances toxiques dans le corps. Pour vraiment se nettoyer le corps, il est préférable d’adopter simplement de bonnes habitudes alimentaires et de faire de l’activité physique régulièrement.
  • Saviez-vous que de très hautes températures appliquées à la cuisson des viandes, tel que la cuisson au BBQ, produisent des substances potentiellement cancérigènes? Celles-ci se retrouvent dans la viande carbonisée. Il est donc préférable d’éviter la cuisson directement sur les flammes afin de tirer le meilleur potentiel pour la santé de notre BBQ.
  • Saviez-vous qu’un aliment santé, ça n’existe pas vraiment ? En effet, un seul aliment ne peut pas nous donner la santé ou encore nous l’enlever. C’est plutôt l’ensemble de notre alimentation qui peut nous garder en santé. Nous pouvons manger de tout mais il faut nécessairement donner beaucoup plus de place aux aliments qui favorisent la santé, tels que les fruits, les légumes, les grains entiers, les viandes maigres et les produits laitiers maigres. Et surtout, attention au sel !
  • Saviez-vous que la consommation de sel au Québec dépasse largement l’apport maximal tolérable, entraînant l’hypertension et divers problèmes de santé? Cette surconsommation provient en grande partie de la transformation des aliments et de la restauration. La cuisine à la maison et l’utilisation judicieuse des fines herbes et des épices peut nous aider grandement à réduire notre consommation de sel.
  • Saviez-vous que les petits fruits sont une source intéressante d’antioxydants? Ces derniers contribuent à neutraliser les radicaux libres du corps et pourraient ainsi réduire les risques de maladies cardiovasculaires, de certains cancers (sein, côlon, prostate, poumons) et de certaines maladies reliées au vieillissement. D’autres aliments contiennent aussi des antioxydants, comme par exemple le cacao!
  • Saviez-vous que le fait d'être actif et d'opter pour une saine alimentation a un impact positif sur la santé et le bien-être, même s'il n'y a pas de perte de poids?
  • Saviez-vous qu’afin de diminuer le contenu en gras d’une recette de muffins, de pain, de galettes ou de gâteau, il est possible de remplacer jusqu’à la moitié du gras par une quantité équivalente de compote de pomme ou de banane en purée?

Sources :

Agence de la santé et des services sociaux de l’Outaouais, en collaboration avec les CSSS de l’Outaouais;

Extenso, centre de référence sur la nutrition humaine (www.extenso.org);

Passeport santé (www.passeportsante.net)

Aliments du Québec (www.alimentsduquebec.com)

 

Outaouais Gourmet Way - Find the gourmet within you!
Aliments du Québec - Toujours le bon choix Développement économique Canada pour les régions du Québec