Comment vas-tu?

 

La 29e Semaine nationale de prévention du suicide s’est déroulée du 3 au 9 février. Son slogan, « Parler du suicide sauve des vies », visait à sortir le sujet de la zone des tabous.

Au Québec, le taux de suicide est deux fois plus élevé chez les hommes qui travaillent en agriculture que chez ceux de la population générale(1). Ainsi, pour la Fédération de l’UPA Outaouais-Laurentides, il est important de demander aux producteurs : Comment vas-tu?

Les producteurs ne se posent pas nécessairement cette question. La plupart du temps, ils priorisent leur entreprise. Toutefois, leur bien-être et leur santé physique et psychologique constituent un capital à prémunir contre les pressions inhérentes à leur métier : finances, aléas climatiques, fluctuations des prix, concurrence, etc. Ils sont aussi un outil de travail essentiel au bon fonctionnement de l’entreprise.

L’hiver, par son temps d’arrêt, est opportun à l’introspection… et au découragement. Profitez-en donc pour demander à un producteur ou une productrice de votre entourage comment il ou elle va. Envoyez-lui la carte postale électronique élaborée par la Fédération.

Carte 

Des ressources sont disponibles pour briser l’isolement et prévenir le découragement, l’anxiété, la dépression et les pensées suicidaires. La Fédération fournit, à cet effet, un bottin de ressources régionales en santé psychologique.

Bottin 

(1) Pickett, W., King, W. D., Faelker, T., Lees, R. E. M., Morrison, H. I. et Bienefeld, M. (2000). Le suicide chez les exploitants agricoles canadiens. Agence de santé publique du Canada.

Outaouais Gourmet Way - Find the gourmet within you!
Aliments du Québec - Toujours le bon choix Développement économique Canada pour les régions du Québec