Aliment vedette: Le dindon

Aliment vedette: Le dindon

Le dindon, ce classique incontesté, vole inévitablement la vedette lors de nos repas traditionnels du temps des fêtes. Sa polyvalence est en effet impressionnante. En plus de nombreuses herbes et épices comme le cari, le fenouil, le gingembre, le piment de la Jamaïque, la sarriette et le thym servant à le rehausser, il fait des merveilles dans des recettes incorporant les canneberges, les caramboles, les mangues, les figues ou les raisins secs. En plus de son allure impressionnante sur un plateau trônant au centre de la table et son de goût délicieux, le dindon peut faire partie d’un régime sain et équilibré.

Le saumurage
Les Éleveurs de volailles du Québec proposent le saumurage du dindon pour varier à sa traditionnelle préparation. Le saumurage constitue une solution alternative intéressante qui donne un résultat délicieux et d’une grande tendreté. Le saumurage consiste à faire macérer le dindon dans une solution d’eau salée pendant plusieurs heures avant la cuisson; la viande conserve ainsi ses jus, ce qui vous permet d’obtenir un dindon grillé plus moelleux.

On doit commencer le saumurage au moins six heures avant la cuisson, mais au mieux, on laissera macérer de 12 à 20 heures. Le dindon en morceaux macérera plus rapidement que le dindon entier. Trouvez les 5 étapes du saumurage ici.

Nutrition
Selon le site Passeport Santé, le dindon présente une faible teneur en matières grasses et en acides gras saturés et pourrait ainsi être intégré à une diète préventive des maladies cardiovasculaires. Sa teneur élevée en sélénium pourrait aussi aider à protéger des maladies cardiovasculaires. De plus, la consommation du dindon s’avère particulièrement intéressante pour les individus souffrant d’allergies alimentaires, car la protéine du dindon est rarement allergène.

Conseils pratiques pour sa conservation

  • Pour un dindon entier frais, enlever les abats et réfrigérer la volaille dans un récipient fermé, faire cuire dans les 2 ou 3 jours suivants. On peut conserver le dindon cuit dans un récipient fermé, un sac de plastique ou du papier d'aluminium jusqu'à 4 jours au réfrigérateur et 3 mois au congélateur.
  • Une fois le dindon dégelé, procéder comme avec un oiseau frais et ne pas le recongeler avant de le faire cuire.
  • Les viandes cuites ou les tranches de charcuterie doivent être utilisées dans les 3 ou 4 jours qui suivent, une fois mises au réfrigérateur, et dans les 2 ou 3 mois qui suivent, si elles sont conservées au congélateur.
  • Quant au dindon cuit, il faut le garder au chaud après la cuisson, au-dessus de 140°F (60°C), ou le réfrigérer à moins de 40°F (4°C). Ne pas le laisser à la température ambiante plus de 2 heures.

Où trouver du dindon en Outaouais

Ferme aux Saveurs des Monts

Sources :

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=dinde_nu#la-dinde-au-fil-du-temps

http://www.ledindon.qc.ca/info-dindon/trucs-et-astuces/la-conservation

http://www.ledindon.qc.ca/info-dindon/trucs-et-astuces/le-saumurage-du-dindon

Outaouais Gourmet Way - Find the gourmet within you!
Aliments du Québec - Toujours le bon choix Développement économique Canada pour les régions du Québec