Aliment vedette: La pomme

Aliment vedette: La pomme

Geneviève Savard - Chargée de projets à la Table agroalimentaire de l'Outaouais

Qui n’a jamais entendu le célèbre diction « une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours ? ». Ce délicieux fruit, autrefois défendu, représente aujourd’hui 13% par personne de la consommation de fruits au Québec. Qu’on l’aime verte, rouge ou jaune, la pomme reste un incontournable de la boîte à lunch.

Un peu d’histoire

La pomme comme nous la connaissons aujourd’hui ne se retrouverait probablement pas sous cette forme à l’état sauvage. En effet, elle serait une variété de pommes hybrides. On compte actuellement dans le monde plus de 1 000 variétés de pommes différentes. À l’origine, on ne retrouvait ce fruit que près de la Chine mais désormais on le cultive partout à travers le monde. Au Québec seulement, on retrouvait plus de 578 entreprises pomicoles en 2013 selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Selon Passeportsanté.net, au Canada, la moitié des pommes que nous consommons appartiennent à la variété McIntosh. On estime à plus de 3 millions le nombre de pommiers de cette variété cultivés en Amérique du Nord. Tous ces arbres sont issus d'un seul spécimen : le pommier de John McIntosh, immigrant écossais de Prescott, en Ontario.

Propriétés

Selon l’institut des neutraceutiques et les aliments fonctionnels, qu’elles soient rouges, vertes ou jaunes, les pommes sont une bonne source d’antioxydants et de fibres alimentaires. Manger régulièrement des pommes réduirait le risque de maladies cardiovasculaires, de cancer et d’asthme.

Fait intéressant, il semblerait que la transformation de la pomme nuirait grandement à son contenu flavonoïde. Selon Passeportsanté.net, le jus de pomme contiendrait aussi peu que 3 % du pouvoir antioxydant du fruit frais. On suggère également de manger la pomme AVEC sa pelure puisque cette dernière contiendrait un nombre important de nutriment qui ne se retrouvent pas nécessairement tous dans la chaire.

Mythe ou réalité?

Certains affirment que consommer des pommes permet de prévenir l’apparition de carie. Qu’en est-il vraiment?

En réalité, puisque la pomme est un fruit avec un taux de sucre assez élevé, sa consommation élevée pourrait même être la source de l’apparition de carie dûe à son taux de fructose élevé. On suggère fortement de se brosser les dents après la consommation.

Trucs pour bien choisir ses pommes et les conservées

Pour avoir des pommes croquantes et goûteuses, nous vous suggérons de les choisir de saison et d’aller les cueillir de saison. Bien évidemment, vous retrouverez des pommes à l’année en épicerie, mais rien de vaut une bonne pomme fraîchement cueilli. Différentes variétés de pommes sont suggérées pour certains types de plats. Rien de mieux que de consulter votre pomiculteur local lors de la récolte pour qu’il puisse vous guider dans son verger afin que sélectionner la meilleure variété selon vos besoins.

Pour que vos pommes restent croquant aussi longtemps que possible, il est absolument nécessaire que vous les gardiez au frais. Autrement, elles risquent de mûrir trop rapidement et perdre ce côté croquant si irrésistible.

Essayez cette succulente recette de croustade aux pommes avec la montagne que vous aurez ramenée du verger!

Références:

http://www.producteursdepommesduquebec.ca/

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=pomme_nu

http://lapommeduquebec.ca/

Outaouais Gourmet Way - Find the gourmet within you!
Aliments du Québec - Toujours le bon choix Développement économique Canada pour les régions du Québec